Est-ce que je plais à ma marque ?

C’est peut-être la question que devront peut-être bientôt se poser les consommateurs !

La marque Abercrombie & Fitch vient en effet de demander expressément à Mike « The Situation » Sorrentino, un jeune playboy de la télé réalité américaine, de ne plus porter ses vêtements…et propose même de le payer afin qu’il s’exécute ! La marque estimant subir un « préjudice significatif » de la part du jeune homme bodybuildé et de son attitude pendant le show.

Vous vous rendez compte ? Moi qui croyais pendant toutes ces années que c’était le rôle exclusif des marques de séduire les consommateurs, me voilà contraint de me poser clairement la question de ma légitimité à utiliser un Iphone, de porter un Levi’s et de commencer à établir un bilan objectif de ma carrière afin de déterminer si oui ou non, à l’approche de la retraite, j’aurai suffisamment réussi ma vie afin d’arborer à mon poignet sans la ternir, une Rolex.

Devrons-nous bientôt instaurer un principe de jouissance de marque au mérite ? Les marques sont elles là pour rehausser notre image ou pour affirmer un statut ? Et que penser de cette belle jeunesse de banlieue vivant dans la sermi entre les murs de la téci se faisant parfois courser par les keufs en conduisant…BMW et Mercedes. Les constructeurs allemands comme d’autres marques, ont-ils véritablement les moyens d’être aussi select au niveau de leurs cibles dans un contexte de crise et d’objectifs financiers toujours plus hauts ?

Une petite discussion avec Eric Bertin, Directeur des Stratégies et mon partenaire de jeu privilégié chez BusinessLab, m’a aussi amené à une autre analyse de la réaction d’Abercrombie :

Il faudrait en effet y voir une véritable réaction de courage de la marque. Abercrombie serait l’une des premières marques réellement couillues à revenir sur le devant de la scène avec un vrai projet et une vraie vision qui leur est propre. Des marques s’affranchissant quelques peu de l’emprise communautaire pour dire un grand « merde » à leurs clients et aux icônes qui les représentent pour regagner l’indépendance d’esprit et la singularité qui ont fait leur succès.

Plus la marque me repousse, plus elle m’aime ? Je me demande s’il n’est pas plus facile de comprendre les femmes finalement…

Publicités

5 réflexions sur « Est-ce que je plais à ma marque ? »

  1. Hé, hé, hé, je crois qu’on a là un beau sujet avec lequel on n’a pas fini de s’amuser…Ah les marques et les consommateurs veulent de la relation, eh bien ils vont en avoir !

    Si les consommateurs et internautes revendiquent avec le communautaire un droit de regard sur les actions et comportements des marques, pourquoi n’inverse ne serait-t-il pas possible ? La marque n’est pas qu’un projet commercial et financier, elle est aussi un projet de sens, et à ce titre, elle fonctionne (en tout cas elle le revendique…) sur une éthique personnelle qui peut justifier des choix, des réactions, des refus, etc.

  2. D’autant qu’avec klout, les marques disposent dorénavant d’un outil pour identifier leur clients les plus influents … j’crois que c’est clair, on est bel et bien rentré dans l’ère du personnal branding (ou branlette 2.0) et les commercial brands l’ont bien compris 🙂

    Cela dit, c’est pas nouveau que des marques, pour défendre leur image, fassent tout ce qu’elles peuvent pour empêcher des individus ou groupe d’individus de porter leur création, cf la saga Lonsdale vs Facho qui durent depuis 10 ans …

    1. Effectivement le cas Lonsdale est un très bel exemple de marque desservie par une certaine catégorie de ses afficionados…Portée en France, par une population aux relents « racistes » elle ne réagit officiellement pas à l’image de marque nazie qui lui semble être rattachée. Seuls d’autres amoureux de Lonsdale défendent sa neutralité et sa nature sportive originelle…

  3. euh si, Londsdale a très clairement réagi et multiplie les actions depuis 10 ans pour empêcher ces clients d’acheter:
    – interdiction à de nombreux distributeurs à connotation racistes en europe de vendre du lonsdale
    – parrainage de nombreuses campagnes anti racistes et différents event en afrique
    – parrainage d’event hommosexuels
    – campagne ‘Lonsdale aime toutes les couleurs’
    – etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s