Archives du mot-clé expérience

Apprendre ou lasser

Déjà mi-septembre et les vacances sont déjà loin. Depuis longtemps, les valises de mes filles ont été remplacées par des cartables après le rituel plein de la rentrée au supermarché. Tiens, dans la foulée, j’en ai profité pour m’en acheter un moi aussi !

Un nouveau « requirement » du groupe américain pour lequel je travaille? Non, une initiative personnelle qui s’avère être d’ailleurs, plus une image qu’une vraie besace. Un état d’esprit d’écolier que je partage avec mes enfants dans un même objectif : apprendre.

Apprendre. Un paradoxe, surtout lorsque l’on est directeur de création et que l’on est sensé dispenser (voire étaler) sa science de la profession. Je devrais prendre un air accompli et énoncer froidement mes inébranlables vérités sur le marketing et la communication basée sur ma carrière de 15 ans. Mais voilà, aujourd’hui j’ose me présenter devant vous, chers clients, collaborateurs et internautes, en apprenti, en élève d’un marché et d’un métier que je ne connais finalement que très peu. Et finalement, quand on y réfléchit, comment pourrait-il en être autrement ?

Comment en effet peut-on avancer aujourd’hui dans ce métier avec autant d’immuables certitudes ? La démutiplication des canaux de communication engendrée par le digital, les incessantes avancées technologiques et les remises en causes récurrentes des valeurs sociales bouleversent en permanence les habitudes si longtemps empruntées par les publicitaires !

Ah il est loin le temps où l’on pouvait affirmer que le seul moyen de faire de la notoriété c’était de faire de la télé ; que le CRM c’était obligatoirement un mailing avec une lettre et 3 dépliants dans la même enveloppe…Qui aurait dit qu’aujourd’hui on peut faire la même chose sur une page Facebook ? Et qui pourra dire ça avec la même assurance dans un an ?

Agences et clients cherchent en vain des certitudes dans un monde marketing dominé par des tendances, des effets de mode, des courants. Il en résulte que ces best practices érigés en vérités bibliques s’avèrent n’être que des légendes éphémères. Je revis encore ces débats entre des « experts » du digital et mes équipes créatives à qui on martelait qu’on devait à tous prix respecter cette putain de ligne de flottaison en dessous de laquelle point de salut n’existait. Une image qui n’est pas sans rappeler celle plus moyenâgeuse d’une Terre plate bordée par une mer au delà de laquelle vous attendait selon la conviction de l’époque, le vide absolu…Et puis sont venus quelques vikings du digital, sans peur, qui ont ouvert de nouvelles voies en créant…le parallaxe ! On ouvrit ainsi la voie à un nouveau reflexe de navigation dans lequel l’internaute n’avait plus peur de scroller pour chercher du contenu et depuis on ne compte plus les sites construits sur ce schéma architectural.

C’est ainsi que nait l’apprentissage dans nos métiers : l’expérimentation d’une transgression.

Si vous ne voulez pas chaque jour remettre en cause vos certitudes de la veille, quittez ce métier. Si pour vous le digital a des règles bien précises, quittez ce métier. Si vous pensez bien connaître vos clients et les clients de vos clients, quittez ce métier. Si vous ne voulez pas sortir la campagne que personne ne veut faire, quittez ce métier. Si vous ne voulez pas échouer, quittez ce métier. Si votre expérience passée est pour vous plus importante que le pain que vous irez chercher à la boulangerie, quittez ce métier. Si au fond de vous, vous n’êtes plus un junior, quittez ce métier. Si vous ne voyez pas un intérêt dans chaque chose, quittez ce métier.

Le marketing et la communication n’ont de raison d’exister que par la compréhension des changements constants et la surprise que crée leur retranscription auprès du public.

C’est apprendre ou lasser.

Publicités