Archives du mot-clé senior

Au secours, j’ai des goûts de vieux…

C’est toujours flippant de se sentir vieillir. Ca vient un jour, comme ça, sans prévenir…Moi, ça m’a pris il y a 3 semaines lors d’un concert de Joe Cocker au Zénith.

Joe Cocker, je le situais dans les playlists que j’écoutais sur NRJ il y a de ça une bonne quinzaine d’années. Un vieux chanteur de Woodstock mais qui passait quand même sur une radio de jeunes, la radio de ma jeunesse à moi qui aujourd’hui a seulement 35 ans ne se sentait pas de porter tout de suite le qualificatif de « senior »…

Et pourtant, avant même de rentrer dans la salle du Zénith, les premiers symptômes apparurent à la vision des logos signant le concert. Je n’allais pas assister à la performance d’un chanteur d’NRJ…mais de Nostalgie ! Joe Cocker, dans la playlist de Nostalgie…ça calme non ?

Cependant, je ne me décourageais pas. Je me disais que la radio au positionnement joliment passéiste voulait, en parrainant ce qui était encore pour moi une icône pop-rock très actuelle, simplement se donner un coup de jeune.

Erreur ! Prenant place dans la salle, je commençais à deviner dans l’ambiance tamisée du public, une audience étonnante : plus de 80% des fans du rocker anglais semblaient dépasser allègrement les 60 ans !

Après le concert, je tirai rapidement un bilan de la soirée et là, deux possibilités : soit j’avais des goûts de vieux, et sur le coup, ça faisait un choc tout de même…soit les seniors d’aujourd’hui n’étaient plus ces vieux grabataires que l’on imaginait trop souvent seuls avec leurs poches à urine dans de petits appartements miteux.

Laissez-moi espérer que je ne suis pas déjà complètement périmé et envisageons plus sérieusement la seconde perspective.

Il est temps en effet, que nos points de vue publicitaires changent sur nos aînés ! Inconsciemment, nous avons gardé nos esprits d’enfants et avec peut-être la conviction que l’image presque sénile de nos grands-parents d’après guerre était éternelle. Or nos parents et nous avons grandi dans la même modernité, celle d’une société reconstruite basée sur l’épanouissement et la jouissance personnelle versus la restriction et la rigueur de la génération de nos grands parents. Et c’est finalement avec ce même dynamisme que les nouveaux seniors prennent aujourd’hui leurs rangs. Confortés pour la plupart par un pouvoir d’achat relativement important et les progrès de la médecine, je suis convaincu qu’ils partagent avec nous, actifs trentenaires et quadra, les mêmes projets et envies.

Alors existe-t-il encore une véritable cible senior ? Je n’en suis plus tout à fait sûr. Si tel est le cas, il va falloir apprendre à aller la chercher là où elle est : dans les loisirs, la culture, les associations, les voyages, le divertissement, la technologie, les concerts de Joe Cocker…bref, dans les aspirations des actifs ! La bonne nouvelle ? La prochaine fois que nous devons faire parler une marque de senior …interrogeons simplement nos propres désirs !

Publicités